Big Data et Football : une équipe qui gagne !

Big Data et Football : une équipe qui gagne !

Ces dernières semaines, il aurait fallu vivre sur une autre planète pour ne pas comprendre ce qui nous attend …

C’est aujourd’hui, jeudi 14 juin 2018 que se lance le coup d’envoi de la Coupe du Monde de Football 2018, 21ème édition de la compétition depuis sa création en 1928.  Pendant 64 matchs, 32 équipes de nationalités différentes s’affronteront pour remporter le titre de Champion du Monde. Avec pour ambition de succéder à l’équipe d’Allemagne, Championne du Monde 2014. La pression est à son comble !

Une compétition mondiale de cette ampleur, avec une notoriété de ce type a bien entendu des retombées pour le business, et cela, les professionnels de tous les secteurs l’ont bien compris.

En effet, les chiffres publiés sur le site de la FIFA sur la Coupe du Monde 2014 sont impressionnants, par exemple :

  • 171 buts marqués dont 18 par l’Allemagne
  • 5 154 386 personnes ont participé aux FIFA Fan Fests au Brésil
  • 3 429 873 spectateurs ont suivi l’ensemble des 64 matches au programme
  • 3,141,908 tickets vendus dont 64% à des spectateurs brésiliens et 36% à des fans internationaux

Mais la Coupe du Monde 2014, c’est aussi …

  • 451 millions de profils Facebook qui ont vu des publicités publiées par la FIFA.
  • Plus de 166 000 candidatures pour travailler au sein des espaces de restauration des stades
  • 3 127 674 transactions effectuées au cours des 64 matchs

Vous trouverez le bilan chiffré sur le site de la FIFA : https://fr.fifa.com/worldcup/news/la-coupe-du-monde-de-la-fifa-2014-en-chiffres-2443129

Une compétition comme la Coupe du Monde de Football a de nombreux impacts à différents niveaux. Dans beaucoup de business, une compétition sportive mondiale ou nationale est l’opportunité de bénéficier de retombées sur votre business, de manière directe ou indirecte !

En parallèle, l’économie s’est digitalisée et le monde du sport et du divertissement n’a pas échappé à la règle ! Cette digitalisation crée de nouvelles données, qui deviennent autant d’informations exploitables, tant sur le terrain que dans les gradins !

Saviez-vous que le Big Data est en train de transformer le monde du sport ?

Si le sujet mériterait qu’on s’y plonge beaucoup plus longuement que dans un article de blog, voici quelques cas d’usage qui ouvrent des réflexions quant à la transformation du monde sportif.

 

Les objets connectés pour une meilleure performance sportive

Les objets connectés rentrent petit à petit dans nos vies quotidiennes. Dans la pratique sportive, de nombreuses applications ou montres connectées se proposent en tant que coach virtuel. Prenons par exemple, l’application Runtastic, une application pour amateurs de course à pied. Cette application vous offre un suivi de votre pratique sportive en mesurant tous les paramètres de votre entrainement. Par exemple, en fonction de votre endurance et de votre vitesse, mais aussi en fonction des informations de votre profil (sexe, âge, poids…) et de votre pratique, l’application peut vous proposer de nouveaux objectifs à atteindre. L’application va également calculer des statistiques de votre pratique afin de vous offrir un suivi de vos performances sportives.

Comment la mise en place d’un smart agent est-elle possible ? C’est là que le Big Data et le Machine Learning entrent en jeu. En analysant les données de votre pratique, couplée à toutes les données des utilisateurs d’applications, il est possible de comprendre votre comportement, et même de prédire vos performances futures. Grâce aux informations collectées par l’application, il est possible d’établir un profil assez précis de votre personne, de comparer ce profil aux profils des autres utilisateurs afin de dégager des tendances générales et des propositions automatiques de programmes d’entraînement performants et adaptés à votre profil et votre pratique sportive.

Et donc vous offrir la meilleure expérience d’utilisation possible grâce à une application personnalisée.

Dans le monde sportif professionnel, et en particulier le monde du football, de nouveaux objets connectés ont vu le jour ces dernières années. Une entreprise californienne a développé un trackeur qui enregistre et capte tous les mouvements du sportif. Les données collectées permettent d’assurer, comme l’application de running, un suivi de performance du joueur. Ainsi, l’équipement permet de relever de nombreuses informations sur le jeu (nombre de sprints, nombre de frappes, vitesse …) et produit des statistiques. Mais si l’on va plus loin, on pourrait imaginer que ce capteur soit utilisé de manière stratégique dans la pratique d’un sport. Si l’on a accès à l’ensemble des données des joueurs, cela permettrait de préparer de manière tactique les grandes compétitions, en connaissant finement les habitudes, les styles de jeu mais aussi les forces et les faiblesses de chaque joueur.

Stades connectés : au service d’une meilleure expérience utilisateur

L’autre nouveauté qui a envahi le sport ces dernières années, c’est la digitalisation du spectacle sportif. On parle notamment de stade connecté, véritable Smart City à l’échelle d’un stade, qui se définit notamment grâce aux infrastructures et aux flux de communication connectés qui sont présents dans le stade.  Le stade connecté permet notamment de relier le supporter aux services extérieurs ainsi qu’à son expérience au sein de l’enceinte sportive. Cela passe très souvent par le téléchargement d’une application qui rend au supporter un certain nombre de services : billetterie en ligne, billet dématérialisé, circulation extérieure mais aussi commande de nourriture en ligne pour éviter les files d’attente … Le développement de ces applications répond notamment à la consommation importante de sport en ligne de la part des fans de sport. Plus encore, du point de vue des organisateurs, ces applications représentent une mine d’or. En effet, elles permettent de récolter un maximum d’informations sur les supporters : leurs profils, leur consommation au sein du stade, les services qu’ils utilisent au sein de l’application etc … Ces informations sont précieuses car elles permettent une meilleure connaissance du public présent dans les gradins. Cela permet de personnaliser chacun des services proposés en fonction du profil de l’utilisateur et offrir une expérience-client sans friction dans le stade. Au-delà de l’aspect « personnalisation » du service, ces informations permettent d’anticiper et prédire un certain nombre d’enjeux logistiques nécessaires à la vie du stade !

Et encore une fois c’est là que le Big Data entre en jeu ! On pourrait par exemple prédire les besoins en matières premières nécessaires à la tenue d’un restaurant au sein du stade. Un autre usage de ces données serait de générer du chiffre d’affaires additionnel en proposant des offres attractives au public, par exemple au moment des mi-temps ou bien gérer les offres de restauration en temps réel, en fonction des flux.

Envie d’expérimenter ?

L’utilisation de la data permet de faire émerger de nouveaux usages et découvrir de nouvelles problématiques ! Quand on sait que l’impact économique du football professionnel en France a représenté 7,5 milliards d’euros en 2015-2016 (source E&Y), il y a de forte chance que votre secteur d’activité soit impacté d’une manière ou d’une autre par une compétition de l’envergure de la Coupe du Monde de Football !

Encore, me direz-vous, faut-il avoir accès aux données !

Pour cela, il y a l’opendata ! Nous vous avons préparé une petite sélection des jeux de données disponibles sur Internet.

Vous y trouverez notamment un historique des données des précédentes Coupe du Monde de Football

En couplant ces données avec d’autres jeux de données en open data, il est probable que vous rencontriez des corrélations intéressantes !

A vous de jouer maintenant !

Fermer le menu